Mars 2020

 Samedi 14 mars 2020 - Tanus Las Planques (81) 

  • Nous avons débuté notre circuit depuis le parking près de l'église de Tanus. Nous suivons la petite route sur le plateau vers le parking du viaduc du Viaur. Nous sommes au niveau de la voie ferrée qui emprunte ce pont et par un sentier en pente raide nous descendons vers le Viaur, petite rivière aux eaux rapides : là nous avons une vue sur ce "pont à poutres" datant de 1902 ( c'est une des curiosités de la région).
  • En suivant le Viaur nous atteignons le vieux pont de Tanus, dépassons le hameau et empruntons un sentier montant dans un bois. Passée la ferme de Sicardie nous prenons une sente en creux qui va nous amener dans un paysage de causses. 
  • Depuis le Roc de l'Aigle nous profitons d'un joli point de vue sur la vallée .La descente se fait en boucles jusqu'au Viaur. Le chemin nous conduit jusqu'au ruisseau de Ribassès que nous traversons sur un petit pont de bois. Dans une descente nous commençons à apercevoir la Chapelle de Las Planques que nous atteignons grâce à la Passerelle Claude Riveno.
  • Cette chapelle date du XIème siècle et était au centre d'un village d'une vingtaine de maisons dont il ne reste que des ruines. La clé de cette chapelle nous avait été confiée par le Café des Sports de Tanus et nous avons pu la visiter.
  • Après le repas dans un endroit abrité du vent, nous avons repris notre montée par un chemin caillouteux sous les châtaigners.
  • Au niveau du Vieux Tanus nous dépassons la tour d'un vieux château envahie par le lierre, puis nous rejoignons une route qui longe la nouvelle route à 4 voies qui joint Albi à Rodez.Le retour aux voitures se fait par une petite route.
  • Nous avons parcouru 19km pour un dénivelé de 600m et étions 21 participants; nous avons profité d'un temps agréable. Cette boucle qui s'effectue en grande partie dans des bois est à conseiller en été.
       Annie

 Dimanche 8 mars 2020 - Boucle Pla de Madame/Etang d’Artax

  • Nous sommes 5 à partir ; il a neigé en fin de semaine mais les températures sont douces… Difficile de savoir quel est l’état du manteau neigeux ! Du parking de Gourbit (840m), un rapide coup d’œil sur les sommets alentour nous indique que la couche de neige est faible… nous décidons de laisser les raquettes dans le coffre de la voiture.
  • Vers 1000 m, la neige est là, en faible épaisseur d’abord puis un peu plus dense dans les creux et les combes et nous regretterions presque les raquettes mais non… car les touffes d’herbes qui dépassent nous auraient déstabilisés.
  • Sur la large croupe qui mène du col de Lastris au Pla de Madame en passant par le Roc de Querquéou, nous avançons contre le vent, nous avons tous enfilé coupe-vent gants et bonnet.
  • Le temps de quelques photos au sommet (1906m) et nous décidons de descendre nous abriter à la cabane de l’Etang d’Artax afin de prendre notre repas à l’abri du vent ; 200m de descente soutenue mais sans difficulté ni risque, compte tenu du faible enneigement.
  • Le reste de la descente se passe sans encombre dans la magnifique hêtraie qui nous ramène au parking ; une bonne partie dans la neige, dans laquelle nous enfonçons parfois plus que nous l’aurions souhaité !
  • Cette belle journée se termine naturellement au bar à Tarascon.
       Michelle

 Dimanche 1 mars 2020 - Tuc de la Messe

  • Nous étions 4 aujourd'hui partis pour une rando raquettes au Tuc de la Messe, mais en arrivant à Bethmale, les sommets ne semblaient pas vraiment enneigés......donc nous partons sans raquettes!
  • En arrivant à la Cabane d'Auèdole, la face pour monter à l'étang d'Eychelle est enneigée et glacée, nous chaussons donc nos crampons "forestiers" que nous ne quitterons pas de la journée.
  • Le reste n'est que du bonheur, une neige qui porte, un paysage de montagne hivernal magnifique et les nuages qui nous quittent pour laisser place au soleil.
  • Arrivés sous le Cap d'Auternac, nous nous rendons compte que nous ne pourrons pas passer la barre rocheuse et le col nous permettant d'accéder au Tuc de la Messe. Nous optons donc pour un petit sommet à droite du col (2300m) par une pente soutenue, mais ce parcours fut un réel plaisir qui nous a réconcilié avec la randonnée hivernale.
  • Superbe journée.
       Marc