Avril 2022

Samedi 30 avril 2022 – Sarrant (32120)

  • Nous sommes 18 à participer à cette rando à Sarrant, dans le Gers. Sarrant est un des plus beaux village de France, petit village médiéval, entre Lomagne et Gascogne.
  • Nous démarrons en direction plein ouest, jusqu’à la Gimone, atteinte au bout de 3 km. Nous admirons au passage le Chateau Savaillan, et ses lamas.
  • Nous suivons la Gimone sur 4 km, jusqu’à proximité de Solomiac, mais bifurquons ouest jusqu’à Maubec, petit village fortifié, au sommet d’un banc de calcaire, qui surplombe la vallée de la Gimone. Nous y faisons la pause déjeuner.
  • Nous repartons ensuite direction sud, en traversant le Sarrampion, que nous suivons jusqu’à Sarrant.
  • Nous faisons le tour de cette petite cité, avant de prendre le chemin du retour.
  • Arrêt à L’Isle-Jourdain, pour savourer une boisson fraîche.
  • Nous avons parcouru 17 km, pour 220m de dénivelée, d’abord sous un ciel nuageux, puis sous un chaud soleil.
  • Rando agréable, pas loin, alternant petites routes très peu fréquentées, et chemins en
    sous-bois.
Michel

Dimanche 10 avril 2022 – Les berges de la Garonne à Toulouse (31)

  • Petite affluence pour cette sortie programmée pour une fois en zone urbanisée.
  • Dès le départ, un coup d’œil sur les arènes romaines, ou ce qu'il en reste et nous voici en approche de la Garonne en traversant le parc d'un hôpital. Puis la confluence entre le Touch et la Garonne et une zone presque sauvage pourtant toute proche d'un quartier densément peuplé. Traversée du fleuve pour prendre la voie aménagée sur l'autre berge et remonter le courant. Aperçu sur les Ponts Jumeaux et la zone encore très humide de l'ancienne liaison Canal du Midi-Garonne et tout de suite après la voie verte des Amidonniers nous voici en plein centre-ville avec la succession des
    emblèmes touristiques de Toulouse-Rive droite.
  • Nous prendrons le RTS à l'entrée du parc de l'île du Ramier sur table et banc et irons jusqu'au niveau d'Empalot voir de loin le futur téléphérique toulousain.
  • Retour vers la rive gauche après avoir longé le stadium, la prairie des Filtres est très fréquentée en ce dimanche printanier, puis l'hôtel Dieu et sa coquille Saint Jacques et une vue unique sur la chaussée du Bazacle, permettant d'avoir au plus près une idée du débit d'eau assez conséquent en cette période de fonte des neiges.
  • Il ne reste plus qu'à poursuivre sur la berge de la rive gauche, admirer au passage le château de Casselardit pour rejoindre notre point de départ après avoir parcouru 21 km en découvrant aux dires des participants beaucoup de sites peu ou pas connus. Et retourner très vite dans nos communes plus calmes que la capitale pour remplir notre devoir de citoyen puisqu'on votait en ce dimanche.

Guy

Du 5 au 7 avril 2022 – Mini-trek autour de Lalbenque (46)

  • J'ai promis à Jean-Pierre de rédiger le compte-rendu de son mini-trek autour de Lalbenque du 5 au 7 avril et je l'ai préparé dans les jours qui ont suivi. Et puis mon disque dur a rendu l'âme alors que ma dernière sauvegarde avait été faite un peu auparavant : vous n'aurez donc droit qu'à une version un peu raccourcie de ce compte-rendu...
  • Après avoir traversé les fumées des feux allumés par les agriculteurs pour contrarier les effets du gel, nous parvenons au gîte du Poudally où nous séjournerons. Mais avant de poser les bagages nous sommes venus pour randonner et le GR 65 est tout près. 
  • Nous allons effectuer pour ce premier jour une belle boucle qui nous permettra de découvrir le chemin des puits à Laburgade. Nous prendrons le RTS au bord du lac d'Aujols si particulier avec ses « bancs » pour les lavandières et nous terminerons la boucle après un arrêt prolongé au bord du lac du Fraysse.
  • Installation au gîte après le pot de bienvenue, apprécié à ce moment. Un bon repas le soir et pour ceux qui veulent prolonger, une partie de tarot qui permettra d'autres débats sur l'utilisation du 20 ou le jeu de l'atout, les intéressés se reconnaîtront...
  • Le lendemain matin, départ de bonne heure pour la journée pas folichonne que la météo nous prévoit et un circuit de 23,5 km dont la longueur peut nourrir quelques interrogations. Mais tout va se passer au mieux : un temps idéal pour la rando, des jolies choses à voir tout au long du parcours (le gué sur le ruisseau des Valses, le lavoir d'Escamps, les murets de pierres sèches,...), une halte à midi au sec au village de Concots et un cheminement au calme pour le retour à notre base.
  • La soirée débutera par l'apéritif léguevinois, bon moment de convivialité. Le dernier jour au matin nous verra faire à distance les ¾ du tour de Lalbenque en passant par son dolmen, mais un rendez-vous semble incontournable : arriver dans le pays avant la fermeture de la boucherie pour y faire l'emplette de son fameux boudin, nous n'avons pas réussi malgré nos commandes à vider le stock... 
  • RTS sur les escaliers de l'église ou sur les bancs du petit parc attenant, selon que l'on supporte ou non le vent des plateaux lotois et nous terminerons en début d'après-midi le tour à distance de Lalbenque.
  • Revenu au gîte, nous y prenons la collation de fin de séjour et à peine remontés dan nos voitures le ciel ouvre les vannes. Un arrêt à Vaylats pour continuer les emplettes avec le succulent pastis lotois (nous ne pourrons obtenir les cabicous) et c'est le retour vers notre base.

  • Merci à Jean-Pierre pour ces 3 belles journées avec 63 km de plus pour nos chaussures !

Guy

Jeudi 7 avril 2022 - Randonnée autour de Cologne

  • Nous sommes 16 ce jeudi matin au départ de Cologne, malgré la « concurrence » du trek dans le Lot !
  • Direction le château d’eau par « la Croix Blanche » pour une première partie à travers champs qui nous mène jusqu’à Ardizas. La vue est dégagée sur les villages environnants (Brignemont, Cox, Le Grès, Caubiac ; plus près de nous Cadours et encore plus proche La Réole et son magnifique château). 
  • Par le Padouenc, nous nous dirigeons vers Saint-Cricq, puis longeons le bois de la Bouzigue, en crête de coteau, d’où nous apercevons les Pyrénées en fond d’écran et au creux du vallon l’extrémité SE du lac de Saint-Cricq. Descente par « Pradère » puis remontée vers Laborie après avoir rencontré un troupeau de moutons bien gardé par un patou. 
  • Le vent d’Ouest souffle fort et nous mettons le cap vers le lac où nous nous arrêtons pour une pause déjeuner, à l’abri des arbres.
  • L’après-midi, nous longeons le lac au plus près (quelques orchidées déjà en fleurs) et reprenons le sentier du retour en traversant le « hameau de l’Arcadèche ». Une pause à l’église Sainte Radegonde de Saint-Cricq (XIe => XVIe siècles) qui fut notre point de repère sur la moitié du parcours ; un dernier effort et nous rejoignons Cologne pour une collation bien méritée, après 19 km et 375 mètres de dénivelé.

    Merci à Geneviève, Daniel et Alain C pour leurs photos.

    Michelle Blin