Aout-Septembre 2021

Week-end des 11, 12 et 13 septembre 2021 - Grand tour du Pic du Midi d’Ossau

  • Tôt samedi, nous sommes 8 à quitter le parking de Bious Artigues sous le ciel un peu nuageux en direction de la cabane de Magnabaigt. Montée dans la belle forêt de hêtres pour aboutir sur un petit plateau avant de quitter le sentier principal et de contourner la cabane encore occupée par les troupeaux de brebis. Nous prenons la direction du col de Lavigne et croisons des chevaux dociles. Ensuite prendre de la hauteur pour profiter de la magnifique crête qui conduit au pic de Chérue. Vue sur le pic d’Ossau que l’on ne quittera que rarement des yeux pendant le séjour et sur l’autre versant jusqu’à la station d’Artouste. Nous apercevons en contrebas des isards puis un renard. Nous croisons peu de randonneurs mais des brebis de race manech qui recherchent l’herbe en altitude.
  • Pause déjeuner dans une prairie agréable avant de redescendre. Nous rejoignons le sentier habituel de la montée vers le col de Suzon, lieu de bifurcation pour ceux qui escaladent le pic. Là, c’est l’affluence jusqu’au refuge de Pombie. Nous y posons le sac vers 15h avec baignade pour la plus courageuse ! Pause pour la soirée au refuge fréquenté et apéro avec le nectar local le jurançon pris au pied du pic ! 
Journée très agréable avec 960 m D+ et 11 km. 

  • Dimanche, petit déjeuner à 7h pour un départ tôt car annonce de pluie dans l’après-midi. Nous partons en direction du col de Peyreget en profitant du soleil levant sur le pic d’Ossau.  Deux petits lacs d’altitude avant le col et un regret d’Alain de ne pas accéder au pic éponyme légèrement brumeux... Puis première descente avec une partie pierriers, pas trop ardue par temps sec.
  • Passage à côté du lac de Peyreget, presque vide, avant d’entamer la bonne descente vers la cabane de Cap de Pount. A côté de la cabane de Peyreget deux bergers déplacent leur troupeau de brebis aidés des chiens border collie, beau spectacle avec en toile de fond toujours le Pic ! 
  • Nous entamons la remontée vers les lacs d’Ayous avec le soleil dans le dos. Arrivée au lac Casterau, pause attendue pour le casse-croûte et baignade pour 3 téméraires. Autour de ce lac, de nombreux mini-gouffres témoignent du caractère friable des roches calcaires et schistes et la richesse géologique de ce massif très anciennement constitué d’un volcan !   
  • Ensuite, nous poursuivons la montée en croisant de nombreux randonneurs avant de contourner les lacs Bersau et Gentau au pied du refuge d’Ayous et de nouveau la magnifique vue sur le pic.
  • Arrivés tôt au refuge, accueillis très agréablement par l’équipe féminine, une partie de l’équipe choisit de monter au pic d’Ayous proche pour profiter d’une meilleure vue sur les nombreux lacs. Au refuge, qui a été récemment rénové, nous profitons des dernières lueurs du jour avec les reflets du pic dans le lac Gentau. Spectacle qui mérite cette halte supplémentaire pour la nuit.
Encore une très belle journée avec 750 D+ (300m en supplément pour le pic Ayous) et 800 D-.

  • Lundi matin nous redescendons en passant près du lac Roumassot, prenons le temps de bavarder avec un berger qui prépare son départ avec le troupeau avant d’entrer dans la forêt pour rejoindre le gave de Bious Artigues et le parking. 

Arrivée vers 11h après 570 D-

  • Un très beau week-end montagne qui s’est terminé par une halte achat de fromages "Laborde" à Gabas.                    

Rando animée par Daniel LABORDE avec les photos des Daniel(s) et Penny.

Jeudi 02 Septembre 2021 – Cologne - Lac de  Thoux  Saint-Cricq

  • La randonnée a débuté par une visite de la bastide  médiévale de Cologne entourée de couverts et de maisons à colombage.
  • Le groupe de 13 a écouté avec attention les explications d’une guide narrant l’histoire et la beauté de son Gers natal. Cela nous a mis en appétit pour débuter ce parcours de 18,5 km.
  • De vallons en collines nous avons aperçu : un superbe pont de pierre, le village pittoresque de Thoux et son lac que nous avons longé partiellement, des champs de kiwi, des sentes boisées.
  • La pose repas avait pour cadre un panorama enjôleur qui couplé au déjeuner aurait presque fait oublier à certain.e.s que la randonnée n’était pas encore terminée.
  • Aussi nous avons repris le chemin pour Cologne pour enfin nous désaltérer dans le seul estaminet du village. Bien qu’encore ouvert, l’aubergiste nous a refusé ce plaisir.
  • De retour vers Léguevin, n’étant pas encore rassasié de nourriture culturelle, nous sommes allés visiter le Château de La Réole  ainsi que ses expositions picturales.

Alain D

Jeudi 19 août 2021 - De la "vallée sauvage du Dadou aux cascades d'Arifat" (81)

  • Le groupe de 14  a débuté la randonnée par la descente vers la vallée du Dadou.
  • Alors qu’il fallait traverser cette rivière tourbillonnante, un pont de singe s’offrait à nous. En mémoire de nos ancêtres communs, nos gènes sont activés pour une traversée agréable voire ludique.
  • Nous pensions être dans le Tarn mais après quelques kilomètres le long du Dadou sauvage, dans la forêt de buis aux mousses tombantes, nous avions l’impression d’être au pays de Merlin l’Enchanteur… Ensuite la clairière, puis une descente diabolique nous a amenés à un panorama féerique constitué de chutes et de marmites.
  • La montée sur Arifat nous a conduits à la demeure seigneuriale de la famille de Soubiran. La redescente sur le versant opposé nous a offert une autre vue et la possibilité d’utiliser une nouvelle passerelle suspendue.
  • Passé l’autre rive et après un arrêt pique-nique les pieds dans l’eau du Dadou, nous avons suivi le cours, rencontré un moulin, pour rejoindre le parking après une montée éreintante. 
  • En résumé nos GPS ont hésité entre 17 et 19 km et 600 et 700 m de dénivelé (va comprendre la technologie...).

Alain D 
photos Alain M et Jean-Marie

Jeudi 05 Août 2021 – Valence sur Baïse

  • Le groupe de 15 personnes s’était donné rendez-vous dans la capitale commerciale de l’Armagnac soit précisément derrière l’église de Valence sur Baïse.
  • Le parcours de 19 km a débuté par les remparts de cette bastide puis le sentier de la Baïse nous a amené à l’abbaye cistercienne de Flaran (l’un des sites les plus visités du Gers). Après quelques informations distillées par une éminente gersoise (Maguy de son prénom), dans le recueillement nous avons suivi le chemin du bois des moines pour arriver à la chapelle de Flarembel suivi du château renaissance de Léberon.
  • Ensuite de vignes d’Armagnac en châteaux (Cassaigne/Mansencôme ) nous avons pu nous enivrer des plaisirs de la randonnée (Peut être que les anges nous avaient laissé leur part?).
  • De retour à Valence, comme pour expier une telle débauche (d’énergie), certains sont allés à l’église montant jusqu’en haut de la tour pour implorer clémence.
Alain